image Dans sa volonté de prévenir la perte d'autonomie et de favoriser le maintien à domicile, l'Assurance retraite met en place des dispositifs visant à la prise en charge globale des besoins des personnes âgées les plus fragiles :

le plan d'actions personnalisé (PAP) et l'aide au retour à domicile après hospitalisation (ARDH).  

L'évaluation des besoins à domicile pour accompagner les retraités

L'Assurance retraite propose un accompagnement personnalisé du retraité au moyen d'une visite d'évaluation à son domicile. Réalisée par un professionnel de l'évaluation, cette visite permet d'appréhender la situation du retraité dans sa globalité, en tenant compte de sa situation personnelle mais aussi de son entourage, des aides dont il bénéficie déjà ou des caractéristiques de son logement. L'objectif est de détecter l'ensemble de ses besoins en vue de faciliter son maintien à domicile et permettre la préservation de son autonomie.

 

Le plan d'actions personnalisé pour faciliter le maintien à domicile

Le plan d'actions personnalisé est un dispositif de conseils, d'aides financières et matérielles qui donne aux retraités autonomes mais fragilisés les moyens de continuer à vivre chez eux dans les meilleures conditions possibles. L'évaluateur peut ainsi proposer aux retraités différents services afin de les aider dans leur quotidien (aide ménagère, livraison de courses, service de repas, etc.), de les sécuriser (installation d'une téléalarme, hébergement temporaire, etc.) et de contribuer à maintenir leur vie sociale (transport accompagné, aide aux vacances, etc.)

Le plafond annuel du PAP est fixé à 3 000 euros par bénéficiaire. Il comprend les participations du retraité et de la caisse régionale concernée. La contribution du retraité dépend du niveau de ses revenus et peut varier entre 10 % et 73 %.

 

Le développement d'offres complémentaires pour lutter contre le risque de perte d'autonomie

Dans une logique de renforcement de la prévention, l'Assurance retraite prévoit de :

  •  diversifier les prestations proposées aux bénéficiaires du plan d'actions personnalisé, particulièrement dans le domaine de la vie sociale,
  •  développer des offres complémentaires susceptibles de répondre à des situations momentanées de fragilisation autres que l'hospitalisation, notamment l'aide aux aidants, l'accompagnement en cas de veuvage ou de placement du conjoint en établissement.

Enfin, l'Assurance retraite entend renforcer le ciblage des bénéficiaires du plan d'actions personnalisé. C'est par exemple l'objet du

partenariat avec le Cetaf (Centre technique d'appui et de formation des centres d'examens de santé) dont l'objectif est de détecter les personnes âgées dont la situation de fragilité nécessite un accompagnement spécifique.

 

L'aide au retour à domicile après hospitalisation pour accompagner une perte d'autonomie momentanée

Reposant sur la même démarche que l'évaluation globale des besoins et le PAP, ce dispositif permet de faciliter le rétablissement du retraité à son domicile et de prévenir les situations de rupture et de perte d'autonomie. Sur une période de trois mois, il propose au retraité de bénéficier, selon ses besoins, des services d'une aide ménagère, du portage des repas, de la livraison des courses et des médicaments, etc. L'aide au retour à domicile après hospitalisation (ARDH) s'adresse aux retraités pour lesquels un diagnostic de récupération de l'autonomie a été formulé au cours de l'hospitalisation vers un GIR 5-6. Il se traduit par une étroite collaboration entre les services sociaux et d'action sociale des caisses régionales et les services sociaux des établissements de santé.